Australie

Confest ou l’Eden retrouvé le temps d’un festival

Confest ou l'Eden retrouve, Australie
Écrit par Claudia

Toute personne de ma generation a entendu cette phrase resonner un nombre incalculable de fois : « Ton truc, ce n’est pas Woodstock non plus ! »

En bien ou en mal, « l’autre generation » ne cesse de comparer nos aventures a ce rassemblement grandiose qui a marque l’Histoire.

C’est donc bien sur avec une immense apprehension et beaucoup d’excitation que je me suis aventuree sur la route du plus ancien rassemblement hippie australien : ConFest.

Que se passe t-il derriere les barricades fleuries d’un festival hippie ? Pourquoi tant de mysteres autour de ce mouvement qui attise a la haine et engouement ? Les Baroudeurs vous revelent tout…et bien plus encore dans cet article !

Body painting a ConFest

Confest, a l’origine 

L’histoire de ConFest, Le Conference Festival, debute en 1972. L’ Australie est alors engagee dans la guerre du Vietnam et, comme aux Etats Unis, une partie de la population se scinde de la vie politique et sociale pour explorer de nouvelles formes de societe, reposant sur d’autres valeurs. Sydney est au coeur de la mini-rebellion et, quelques universitaires se reunissent pour echanger autour de l’idee de communaute ideale.

La boue, au centre des plaisirs simples de ConFest

De cette formation, naissent plusieurs rassemblements mythiques en Australie, tel que le Paddington Bazaar (1969) et l’Aquarius Festival de Nimbin (1973).

Plus tard, sous l’egide de l’ancien depute anti-Vietnam Jim Cairns, de Junie Morosi et David Ditchburn, l’idee d’un festival ou se tiendrait des conferences sur les societes alternatives se dessine. Ils se lient au collectif de NSW et, apres de nombreux colloques, se donnent rendez-vous en 1976 a Cotter River (ACT) pour celebrer ConFest ensemble.

Confest aujourd’hui

A en croire les anciens du ConFest rencontres durant le festival, l’ambiance a peu change depuis 1976. ConFest est toujours l’endroit ou la liberte (et la boue !) est mise a l’honneur. Il s’agit avant tout d’etre heureux, de partager son bonheur et si possible d’aider les autres a trouver leur bonheur. Et comment on fait ? Et bien chacun fait selon ces envies, et c’est ca qu’on aime. Certains recherchent des clefs dans les nombreux ateliers spontanes (workshop) crees par les participants eux-memes. D’autres, moins theoriques, profitent de la riviere et des jeux pour se relaxer dans une atmosphere tres bon enfant.

Confest ou l'Eden retrouve

Le seul changement depuis 1976 ? Selon John, le vieux de la vieille, on ne trouve quasiment plus de drogues a ConFest, ce qui etait loin d’etre le cas lorsque le festival a debute. La marijuana, les acides, etaient alors monnaie courante. Mais, vu les ravages causes par ceux-ci au sein de la communaute originelle, la drogue n’est plus vraiment la bienvenue et l’on prefere maintenant explorer notre inconscient par des methodes de meditation. « En dehors de ca, l’ideologie du festival demeure intacte.. » me dit-il en riant de bon coeur.

Vivre le Confest en direct

Retrouvez bientot mon aventure a Confest, jour par jour ainsi que le festival en video ! Nous y retournons dans quelques semaine spour Easter ConFest. On vous prepare un petit comparatif des deux editions !

Informations complementaires : 

Vous retrouverez toutes les infomations pratiques en anglais sur le site du festival : http://www.confest.org.au/

Le festival a lieu deux fois par an ; le Summer Festival ( cette annee du 29 au 4 janvier) ou l on profite des activites estivales et de la riviere et le Easter Festival ( 6 au 10 Avril) qui est davantage centre sur les workshops.

Entre Sydney et ConFest, le paysage est super ! Alors, juste pour la route, on y retourne volontiers !

Entre deux

Qui suis-je ?

Claudia

Spécialiste papilles et trek, elle marche pour nous de la Tasmanie à la Réunion et teste les voyages, les bons plans restaurants et les sports à la mode.

Ses voyages : Seule, à pied ou à vélo. Gros faible pour les immersions en communauté, les plats pimentés et les hauts sommets.

Zone de prédilection : l’Afrique et l’Asie

4 Commentaires

Laisser un commentaire.