Cambodge

Le genocide khmer (3)

Écrit par Claudia

Impossible de quitter Phnom Penh sans voir le muéee S21 consacré au génocide perpétré par le régime Khmer Rouge (1975-1979). Mais d’abord, je souhaite voir le Killing Field (champ de la mort), un site à une quinzaine de kilomètres de la capitale ou plus de 20 000 personnes ont été assassinés par les khmers rouges. La plupart des prisonniers de guerre passaient deux à quatre mois dans la prison S21 avant d’être envoyés pieds et poings liés, yeux bandés, au camp d’extermination de Choeung Ek (Killing Field).

Au début de la visite, on vous propose de prier pour les âmes des personnes assassinées dans une stupa de conservation ou quelques uns des cranes déterrés sont entreposés (environ 9000 !).

Ce n’est que grâce à cette accumulation sordide que l’on prend la mesure du génocide ( en tout 500 000 personnes ont été tués par les khmers rouges mais le régime a fait 3 millions de mort en quatre ans dans un pays ou on comptait à l’époque 7 millions de personnes).

Empilement de crane de la stupa de conservation de Killing Field

Puis le chemin nous mène au champ. Des deux côtés, des trous béants ; les 86 fosses, contenant au plus 450 personnes, qui ont été déterrées. D’autres sont restés sous terre et ça et là, on entre aperçoit un haillon, des dents, quelques os sortis de terre après les pluies. Difficile de faire face à l’évidence.

Plus loin, un arbre contre lequel on abattait les enfants. Je comprends l’atrocité du régime devant l’arbre Chrey (en francais appelé « l’arbre magique ») surnommé ainsi par les militaires du camp.

L arbre magique.

Un haut parleur cache dans le tronc permettait de couvrir les cris des prisonniers par de la musique.

La visite est dure à supporter et je craque dans le tuk tuk qui me conduit au S21. Là, l’horreur est également omniprésente. Dans une des salles sont exposés les portraits pris a  l’arrivée de chaque prisonnier.

Portrait d un prisonnier S21.

Après cette journée, il est difficile de rester optimiste à propos de la nature humaine.

Heureusement, je rejoins Mathieu pour un moment de détente au FCC.

Qui suis-je ?

Claudia

Spécialiste papilles et trek, elle marche pour nous de la Tasmanie à la Réunion et teste les voyages, les bons plans restaurants et les sports à la mode.

Ses voyages : Seule, à pied ou à vélo. Gros faible pour les immersions en communauté, les plats pimentés et les hauts sommets.

Zone de prédilection : l’Afrique et l’Asie

1 Commentaire

Laisser un commentaire.