Cambodge

Un coup de main en un coup de fourchette

Écrit par Claudia

Après des années de guerres, le Cambodge, qui reste un des pays les plus pauvres d’Asie, se relève difficilement des stigmates du passé. Pourtant, qui s’est déjà promené dans Phnom Penh ou dans l’arrière pays a pu découvrir les innombrables possibilités de développement de ce peuple plein d’espoir et d’ingéniosité.

Voilà un projet comme les Baroudeurs aimeraient en voir plus : celui de l’association Friends. Cette association aide les enfants des rues de Phnom Penh et Siem Reap (on l’a retrouve maintenant dans d’autres pays tel que l’Indonésie, le Laos ou la Thaïlande). Le but étant de leur donner un toit mais surtout une éducation !

Si vous voulez aider l’association, vous pouvez bien sûr faire un don sur leur site, ou tout simplement aller manger au Friends. Non seulement vous serez servi à l’une des meilleures tables de Phnom Penh mais vous participerez également au changement car tous les employés sont des anciens enfants des rues, en cuisine et en salle, et tous les bénéfices sont reversés à l’association.

Amis voyageurs, à vos couverts !

Un petit reportage sur l’association :

http://www.tsr.ch/video/emissions/court-du-jour/2994104-les-artisans-du-changement-cambodge-construire-l-avenir.html#id=2994104
Et pour aider de chez soi ?
Capture d’écran 2014-06-24 à 22.22.56

Informations pratiques :

Adresse :

House 215, Street 13,,

Phnom Penh, Cambodge

Téléphone : (+855) 12 802 072. Réservez ou arrivez tôt (vers 18h30) car l’adresse est connue et reconnue pour sa cuisine.

Le site de l’association : www.friends-international.org/

  • Catégorie de prix : 4 € – 7 € (5 $-10 $)

Plan. Le Friends de Pnom Penh.

Qui suis-je ?

Claudia

Spécialiste papilles et trek, elle marche pour nous de la Tasmanie à la Réunion et teste les voyages, les bons plans restaurants et les sports à la mode.

Ses voyages : Seule, à pied ou à vélo. Gros faible pour les immersions en communauté, les plats pimentés et les hauts sommets.

Zone de prédilection : l’Afrique et l’Asie

Laisser un commentaire.