Hongrie

Budapest en un week-end

Écrit par Claudia

En mars dernier, nous avons eu la chance de passer quelques jours en Hongrie. Comme dans toutes les villes, il y a des incontournables et Budapest n’échappe pas à la règle.

Certaines choses nous ont plu, d’autres un peu moins. Si vous aussi, vous souhaitez vous échapper le temps d’un week-end à Budapest, nous avons testé le Top 5 des activités à faire à Budapest et voici nos avis 😉

1. Prendre un bain à Szecheneyi

Au premier abord, l’idée de prendre un bain en plein air début mars ne me plaît guère, je dois bien l’avouer. Mais puisque c’est une tradition ici, je suis prête à essayer. Après quelques recherches, nous choisissons d’opter pour les bains de Szecheneyi.

Le décor est fabuleux ; de l’or habille l’architecture classique des bains, et quelques fresques rendent hommage à cette tradition romaine.

A l’intérieur, se succèdent plusieurs bains, à différents degrés, où l’on patauge dans de l’eau enrichie en calcium ou en magnésium. Une fois la température prise, on se jette dans le grand bain, situé à l’extérieur cette fois 😉

Thermes Szecheneyi – Budapest

Thermes Szecheneyi – Budapest

Un peu dur d’y rentrer mais une fois dans le bain, quel bonheur ! L’eau est à 38°C et le bassin est plein de vie. Vous vous laisserez peut-être tenter par une partie d’échec, une dérive dans les courants du petit bassin ou seulement par quelques brasses mais je suis sûre que comme nous, vous y passerez un excellent moment.

Thermes Szecheneyi – Budapest

Thermes Szecheneyi – Budapest

Thermes Szecheneyi – Budapest

Thermes Szecheneyi – Budapest

2. Ruiner votre samedi soir

Difficile d’aller à Budapest sans résister à la tentation des Ruin Bars.

Un vieil hangar et une déco récup’, de la bonne musique et des boissons à des prix dérisoires. Après avoir testé trois adresses, nous avons atterri au Simpka, sûrement le bar le plus connu des touristes. Pas très original mais nous comprenons pourquoi il reste le n°1 des Ruin Bars de la ville. On vous le conseille vraiment.

Ruin Bar de Budapest, Hongrie

Ruin Bar de Budapest, Hongrie

Ruin Bar de Budapest, Hongrie

Ruin Bar de Budapest, Hongrie

Ruin Bar de Budapest, Hongrie

Ruin Bar de Budapest, Hongrie

Ruin Bar de Budapest, Hongrie

Ruin Bar de Budapest, Hongrie

Détail au Simpla, Budapest

Détail au Szimpla, Budapest

 

3. Manger hongrois

Tentative #1 : un langos au marché

Le langos est incontestablement l’emblème de la cuisine de rue hongroise. Ce beignet de pommes de terre (ou de farine de blé) frit peut se manger tel quel ou garni comme une pizza. Un peu gras et pas très raffiné. Rapide et économique, voilà ce qu’on attend d’un bon langos et c’est exactement ce que nous avons trouvé au marché couvert de Budapest.

Beignet de maïs et garniture de pizza, Budapest

Beignet de pommes de terre et garniture de pizza, Budapest

Tentative #2 : le dîner gastronomique

Lumière tamisée et musique traditionnelle, ici, on met les petits plats dans les grands pour recevoir. A 50 euros le menu, les plats s’enchaînent à notre grand désarroi : si la soupe est bonne, le reste est quasi immangeable pour des papilles françaises. Les plats sont noyés au vinaigre et la viande est biscuite. Malgré notre retenue, impossible de retenir notre fou rire quand le violoniste joue à 50 cm de notre assiette. Regard langoureux et vinaigre ne font pas bon ménage.

On est gentille, on taira le nom de ce restau un peu excentré, noté tout de même 9/10 sur TripAdvisor et où il est fortement conseillé de réserver.

Si vous avez une bonne adresse, n’hésitez pas à l’ajouter en commentaire. En un week-end, nous ne l’avons malheureusement pas trouvé 😉

Un gastronomique à Budapest, Hongrie

Un gastronomique à Budapest, Hongrie

Potlash hongrois

soupe hongroise

Assiette de viandes, Budapest

Assiette de viandes, Budapest

Tentative #3 Un Kürtőskalács s’il vous plaît

Si nous n’avons pas été emballés par le paprika et le vinaigre, nous avons largement pu nous consoler avec les Kurto Skalacs.

Une pâte légèrement briochée, un bon coup de main et des braises bien chaudes, voilà le secret de ce gâteau que l’on dit importé par Napoléon. Croustillant à l’extérieur, saupoudré de noix concassées, de sucre ou de chocolat, et fondant à l’intérieur, on en mangerait à toutes les heures !

Douceur hongroise, Budapest

Douceur hongroise, Budapest

Un goûter hongrois, Budapest

Un goûter hongrois, Budapest

Et pour éliminer tout ça, ne vous reste plus qu’à flâner dans la ville 😉

Qui suis-je ?

Claudia

Spécialiste papilles et trek, elle marche pour nous de la Tasmanie à la Réunion et teste les voyages, les bons plans restaurants et les sports à la mode.

Ses voyages : Seule, à pied ou à vélo. Gros faible pour les immersions en communauté, les plats pimentés et les hauts sommets.

Zone de prédilection : l’Afrique et l’Asie

5 Commentaires

Laisser un commentaire.