République Tchèque

Quoi voir, quoi faire à Ostrava ?

Écrit par Claudia

Quand l’Office du Tourisme tchèque nous a proposé de visiter Ostrava, nous avons tout de suite sauté sur l’occasion. Si Prague est sans conteste une des plus belles villes du monde, il était grand temps pour nous d’aborder la République Tchèque autrement.

Entre témoignages du passé soviétique et renouveau culturel, je vous propose aujourd’hui de découvrir si, à l’est, il y a du nouveau.

Ostrava, République Tchèque

Ostrava, République Tchèque

#1. Danser toute la nuit au festival Colors of Ostrava

Un site minier exceptionnel tant par sa taille que par ses installations, une programmation musicale pointue, internationale et éclectique et voici que la ville se débarrasse de son lourd manteau de charbon.

Colors of Ostrava, République Tchèque

Colors of Ostrava, République Tchèque

Concert de Skip and Dye, Colors of Ostrava, République Tchèque

Concert de Skip and Dye, Colors of Ostrava, République Tchèque

D’antan, il reste le meilleur puisque tous les âges se retrouvent pour fêter le renouveau du site dans une ambiance bonne enfant. D’aujourd’hui, un vent de liberté qui souffle sur cette nouvelle génération ; celle du mur brisé, de l’espoir et des possibilités.

Colours of Ostrava, République Tchèque

Colors of Ostrava, République Tchèque

Colours of Ostrava, République Tchèque

Colors of Ostrava, République Tchèque

On pourrait vous dire qu’à lui seul, le festival impose un détour par Ostrava. Mais à la vérité, ce n’est que le premier argument d’une longue liste !

#2. Voir Judith

Vous connaissez surement la fameuse Judith du peintre Klimt. Peinte en 1901, lorsque Klimt se joint à l’école de Vienne, elle est moins connue que « le baiser », l’œuvre majeure du peintre, mais reste néanmoins un de ses tableaux les plus emblématiques. Lorsque j’ai appris au détour d’une conversation que Judith était exposée de manière permanente à Ostrava, j’ai bondi : « elle est à Vienne, vous dis-je ! » Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai découvert qu il y avait une seconde Judith, ici à Ostrava, postérieure à l’œuvre de Vienne, et qui s’applique, sans ornementation elle, à illustrer la sensualité magnétique de la Judith biblique !
Le chef d’œuvre s’admire seul, puisque le musée est peu fréquenté et on peut donc l’observer à loisir. Une double visite s’impose !
Dom Umeni, République Tchèque

Dum Umeni, République Tchèque

Judith de Klimt, République Tchèque

Judith de Klimt, République Tchèque

#3. Visiter Stramberk et ses alentours

A quelques kilomètres d’Ostrava, les hauts fourneaux et les terrils font place à des paysages de petite montagne. Perchée au-dessus de la vallée, autour de son château et de sa tour emblématique, Trùba, le petit village de Stramberk décline ses atouts ; chalets en bois, petits troquets et allées paisibles.

Vue du Mont Rhadhost, Moravie, République Tchèque

Stramberk, République Tchèque

La Trùba de Stramberk, République Tchèque

La Trùba de Stramberk, République Tchèque

Eglise de Stramberk, République Tchèque

Eglise de Stramberk, République Tchèque

Notre première visite dans la campagne moravienne avait un goût reviens-y. Si cela avait été nécessaire, la dégustation de bières de trappiste et des fameuses oreilles de Stramberk, auraient finis de nous convaincre.

N.B : Les Baroudeurs ne soutiennent pas (encore) les mouvements anthropophages. On vous explique tout dans un prochain article 😉

Des bières à Stramberk, République Tchèque

Des bières à Stramberk, République Tchèque

Oreilles de Stramberk, République Tchèque

Oreilles de Stramberk, République Tchèque

#4. Tester la gastronomie locale

Si vous nous suivez depuis un moment vous savez que, pour nous, une des clés d’un voyage réussi, c’est de bien manger. Autant vous dire qu’on s’est appliqué à tester tout ce qu’on a pu se mettre sous la dent. Et voilà ce qu’on a dégoté à Ostrava :

– Un gâteau cuit au feu de bois sur une broche, délicieusement fondant et que l’on saupoudre de sucre ou de chocolat,

Gâteaux au feu de bois, République Tchèque

Gâteaux au feu de bois, République Tchèque

– Des fromages fumés ou épicés que l’on mange chaud autour d’une bière,

Fromages tchèques, République Tchèque

Fromages tchèques, République Tchèque

– une copie peu conforme du Coca, fabriqué quand celui-ci était encore introuvable dans le pays. Plus fruité et moins gazeux, on restera fidèle à l’original mais pour le fun, on vous conseille quand même d’essayer le Kofola,

– Une liqueur délicieuse, la Becherovka, à boire avec du gin tonic et du citron,

– Un gâteau tout kitch en forme de coeur,

Quoi ramener de République Tchèque

Quoi ramener de République Tchèque

#5. S’encanailler à Stodolni Street

Si cette rue ne paye pas de mine en journée, attendez donc que le soleil se couche. C’est incontestablement la rue ou tout se passe la nuit à Ostrava. De la musique commerciale et des verres pas chers, c’est pas Byzance mais ça fera l’affaire 😉

Stodolni Street, République Tchèque

Stodolni Street, République Tchèque

Stodolni Street, Ostrava, République Tchèque

Stodolni Street, Ostrava, République Tchèque

 

Qui suis-je ?

Claudia

Spécialiste papilles et trek, elle marche pour nous de la Tasmanie à la Réunion et teste les voyages, les bons plans restaurants et les sports à la mode.

Ses voyages : Seule, à pied ou à vélo. Gros faible pour les immersions en communauté, les plats pimentés et les hauts sommets.

Zone de prédilection : l’Afrique et l’Asie

4 Commentaires

  • C’est vrai qu’on entend souvent parler que de Prague en république tchèque mais apparemment il y a pleins d’autres choses ! Le décor du festival me fait bien rêver en tout cas 😉 merci pour la découverte !
  • Suite à ton article, je suis allée voir Judith, elle est toujours là ! Deux autres expos temporaires valaient aussi la visite cette année : Skoda et Franta.

Laisser un commentaire.