Australie

La barre de faire quoi ?

Écrit par Claudia

La barre de faire du Pole Fitness !

Vous en avez marre des salles de fitness, du body bump et autres tortures pré-estivales ? Moi j’ai trouvé mon alternative.

J’ai testé une nouvelle discipline qui fait de plus en plus d’adeptes en France et surtout ailleurs : Le Pole Fitness.

Rani du Studio Verve de Sydney.

On tombe les clichés !

Et on oublie ses talons aux vestiaires. On parle bien de Pole Fitness et non de Pole Dance. Le but est donc, non pas d’apprendre à séduire autour d’une barre mais bien de faire travailler ses muscles (et on en découvre pleins !) Pas de franfreluches en petite culotte : que des sportives prêtes à avoir des crampes et les mains pleines de magnésie !

L’origine du Pole Fitness

Le Pole Fitness s’inspire d’une technique d’entraînement pratiquée en Inde depuis des siècles : le Mallakhamb ( de « malla », le gymnaste et de « khamb », la barre). Cet exercice était utilisé pour développer la force, l’endurance, la rapidité et l’agilité des lutteurs.

Késako le Mallakhamb ? Suffit de demander :

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=bF5bTTl9tQc]

Rien à voir avec le Pole Dancing qui est apparu aux Etats-Unis dans les années 20. Les danseuses de cirque, selon la légende, utilisaient la barre centrale du chapiteau pour apporter de la verticalité au spectacle.

Qu’est-ce qu’on fait travailler ?

Essentiellement le haut du corps puisqu’on passe la moitié de la séance à tourner autour de la barre, l’autre moitié la tête en bas. On sollicite également toute la barre abdominale, les pectoraux ainsi que les fessiers. Allez, en supplément on vous fait travailler la souplesse et la coordination. Et tout ça en douceur …enfin quand on maîtrise !

Twee du Studio Verve de Sydney.

Le Pole Fitness est donc idéal pour galber une silhouette et améliorer son maintien sans forcer. Alors, est-ce ça ne coiffe pas au poteau votre habituel séance Step+Abdos/Fessiers ?

Et moi, je peux le faire ?

A mon cours « découverte », nous étions trois. Et deux ont signé pour un trimestre dès la fin de l’heure. Le secret, c’est que tout le monde s’y retrouve et qu’il est très facile de s’amuser dès la première séance. Cela dit, c’est un sport exigeant, qui demande une connaissance et maîtrise de son corps. Alors, pour ne rien vous cacher, nous avons réussi tous les exercices. Oui mais…Nous étions deux anciennes gymnastes et la troisième avait de solides bases de hip-hop et cela nous a fortement aidé. Je ne peux pas le nier.

Je pense quand même qu’avec une bonne classe « débutante » ce sport s’adresse à tout le monde ! Attention tout de même aux courbatures le lendemain.

Et pour les plus sportives, la discipline commence à être reconnue et de nombreuses compétitions s’organisent, la plus prestigieuse étant la World Pole Dance and Fitness Competition.

En vidéo, ça donne quoi ?

Voilà un bel exemple de Pole Fitness choregraphié par le Verve Studio de Sydney lors du Pole Evolution 2009. Mais le Pole Fitness s’adapte bien sûr à tous les styles de musique.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=CgsLBVO-aH0&feature=player_embedded]

Et ça nous coûte combien tout ça ?

A Sydney, il faut compter en moyenne 30 dollars la séance. Pour Londres, environ 40 £. Pour la France, si vous connaissez les tarifs ou une bonne école : je suis preneuse !

Informations complémentaires :

Une bonne école sur Sydney :

Adresse : Level 2, 29-37 Bellevue Street, Surry Hills, Sydney.

Tel : 612 9281 9332

Leur site.

35 dollars la séance découverte.

Puis 230 dollars les 8 semaines ou 120 dollars les 4 semaines.

Qui suis-je ?

Claudia

Spécialiste papilles et trek, elle marche pour nous de la Tasmanie à la Réunion et teste les voyages, les bons plans restaurants et les sports à la mode.

Ses voyages : Seule, à pied ou à vélo. Gros faible pour les immersions en communauté, les plats pimentés et les hauts sommets.

Zone de prédilection : l’Afrique et l’Asie

Laisser un commentaire.