Indonésie

Récit d’un voyage à vélo à Bali (5)

Les offrandes... pour les Dieux et les gourmands (miam)
Écrit par Claudia

De Munduk a Seririt (24 km)

Réveil difficile ce matin, nous comptions voir le lever de soleil mais ce sera pour une autre fois !

Le petit déjeuner nous est servi sur la terrasse, et nous goutons quelques nouveautés : les fried banana, que l’on trempe dans du sucre de canne, et le lak klake, un petit gâteau fait d’une sorte de pâte à beignets et enrobé de sucre roux et de noix de coco. C est très bon!

Ensuite vers 10h, comme prévu, les femmes viennent nous chercher pour nous apprendre a fabriquer les offrandes de cérémonie. Travail difficile (pour nous) mais très sympathique puisqu’il nous permet de partager le véritable quotidien des montagnards, une occasion qui n est pas souvent offerte aux touristes.

La mère d’Anggie, préparant les offrandes.

Notre offrande terminée : fruits, gâteaux et fleurs.

Détail des offrandes : dix fleurs faites de feuilles de palmiers, obligatoires pour participer à la cérémonie.

Suite normale des évènements, nous sommes invités a suivre la célébration de la pleine lune. On nous apporte de quoi nous vêtir pour l’occasion, deux sarong, une ceinture pour Claudia et un joli chapeau pour moi.

Nous avons une heure pour faire nos sacs et manger un morceau, puis nous retrouvons femmes, maris et enfants en tenue traditionnelle pour partir ensemble vers le temple. Nous nous arrêtons juste avant chez le patron d’Anggie afin de nous changer.

Nous retrouvons ensuite d autres convives chez l oncle d Anggie, puis tous ensemble partons pour le temple. Beaucoup de monde est déjà là, assis pèle-mêle, dans un brouhaha de commère. Nous prenons place parmi eux et jouons le jeu : nous commérons!

Après une bonne heure d attente, nous ne savons toujours pas si la cérémonie a commencé. Pas de signe de prière, toujours autant de bruit et de musique, des allers retours incessants vers les 5 ou 6 statues pour les garnir d offrandes. Puis tout a coup, silence, littéralement, religieux.

L'arroseur

L’arroseur

Sa complice

Sa complice

Claudia pendant la cérémonie de la Lune.

La cérémonie a commence, elle durera 1/2 heure, pendant lesquelles nous sommes arrosés d’eau bénite, en mimant la gestuelle et en tentant de jouer le jeu de la prière.

Les offrandes... pour les Dieux et les gourmands (miam)

Les offrandes… pour les Dieux et les gourmands (miam)

En tentant, car nous n avons pu avoir que très peu d informations, comme le nom des statues, ou le fait que nous pouvions manger les offrandes après la cérémonie…

Deux enfants en tenue de cérémonie.

Celle-ci terminée, nous repartons sous une pluie battante pour la maison de l’oncle d Anggie.

Anggie et sa famille, ceremony ready!

Anggie et sa famille, ceremony ready!

Après deux heures passées à attendre la fin de la pluie (et à manger les offrandes), nous devons reprendre la route afin d arriver à Lovina avant la nuit.

Nous repartons donc sous le déluge, sur une route glissante (pleine de gasoil) et avec des pentes inimaginables. Le soleil n apparait que pour les derniers 20 kms, et plus que de sécher, nous fumons sous ses rayons!

A l entrée de ce que nous pensions être Lovina, nous nous arrêtons dans un hôtel pour touristes (allemands) avec eau chaude, piscine et accès direct a la mer.

Crevés, nous prenons un copieux diner, sautons 3 fois dans la piscine et courons nous coucher!

Lire la suite !

Qui suis-je ?

Claudia

Spécialiste papilles et trek, elle marche pour nous de la Tasmanie à la Réunion et teste les voyages, les bons plans restaurants et les sports à la mode.

Ses voyages : Seule, à pied ou à vélo. Gros faible pour les immersions en communauté, les plats pimentés et les hauts sommets.

Zone de prédilection : l’Afrique et l’Asie

Laisser un commentaire.