Le Mare i Monti nord

La Corse entre mer et montagne

D’aussi loin que je me souvienne la Corse, ce gros caillou, est un entrelacs de maisons de famille, de routes sinueuses empruntées par une vieille Citroën bleue délavée dont les cousins – plus âgés – doivent s’extraire à chaque montée pour aider l’embrayage fatigué que ma grand-mère ne quitte jamais du pied. 

D’été en été, les rituels – quasi religieux – se sont installés. Juillet est réservé au Golo, la rivière entonnoir, et à Cap Sud, là où la température de l’eau permet encore quelques rafraîchissements. Août, quant à lui, nous ramène vers le Cap Corse, l’Ostriconi et souvent les longues tablées en famille à Ghisonaccio célèbrent les premiers orages. 

Il est rare que l’on connaisse sa région tant les familles, sans le vouloir, enferment. Cette année, par un choix conscient, j’ai débarqué à Bastia un 24 août, un dernier week-end de saison. Au rond-point de Borgo, j’ai bifurqué à droite vers Calvi et j’ai poussé jusqu’au village de Calenzana. Derrière ce hameau, qui n’en est plus un, un rêve de gamine : m’enfuir, prendre le maquis et découvrir la mesure de la Corse en solitaire. Confronter très égoïstement cette île que je connais si bien avec ses paysages intérieurs, tout ce qui d’elle m’a échappé jusqu’alors. 

Voici mon expérience et mes conseils pour préparer à votre tour ce fabuleux sentier qu’est le Mare i Monte en Corse. 

Le Mare i Monte, carte et profil de randonnée

Profil du Mare i Monti nord

  • Durée : 9 jours
  • Difficulté : moyenne. Moyenne montagne sans technicité
  • Dénivelé max : +933 m / – 1200 m
  • Temps de marche : 71h soit en moyenne 7h par jour avec les temps de pause et 6h de temps de marche effectif
  • Distance : 125 km soit en moyenne 12,5 km par jour. 
  • Possibilité de portage

La meilleure saison pour se lancer sur le Mare i Monte

La plupart des gîtes ouvrent à partir du 1er avril sur le Mare i Monte nord et ferment entre fin septembre et fin octobre. C’est la période idéale pour effectuer l’intégralité du Mare i Monte que vous soyez en gîte ou en bivouac car le camping sauvage est interdit sur l’île, notamment à cause du danger des feux de forêts. Ensuite, c’est une question de choix. 

En avril, les températures seront plus fraîches pour marcher mais vous profiterez un peu moins des golfes et des rivières qu’offre le sentier. 

A partir du 15 août, les températures seront parfaites mais il faudra jongler entre les orages, courants à cette période, et l’ouverture de la chasse qui peut, pour les non habitués, être parfois un peu déstabilisante. 

Pour ma part, j’ai randonné entre le 5 et le 15 septembre et il m’a semblé que la période était vraiment idéale : peu de marcheurs mais suffisamment pour ne pas être constamment isolée et une météo parfaite pour camper

TELECHARGEZ LE GUIDE PDF (bientôt en ligne) 

Le Mare i Monte, étape par étape

L’étape Calenzana – Bonifatu du Mare i Monte est sûrement la plus sèche. 5h de marche entre les chardons et les hautes herbes de Balagne qui conduisent vers les hauteurs de Bonifatu et ses vasques rafraîchissantes. 

Etape 2 : Bonifatu - Tuarelli

L’étape est dure, certes, mais superbe. S’ouvrant sur la magnifique forêt de Bonifatu, vous passerez le Col de L’Erbaghiolu (1258 m) avant d’atteindre les paysages de la Filosorma

Etape 3 : Tuarelli - Galeria

De Tuarelli, on longe en douceur la vallée du Fango et la rivière jusqu’au golf de Galeria et ses plages de sable noir. Une étape détente avec une belle récompense. 

randonneuse dans la foret de bonifatu corse
Girolata

Etape 4 : Galeria - Girolata

Un savant jeu de dénivelé, une chaleur de tous les diables, peu d’ombres et pourtant…L’impression d’être seule au monde au milieu des criques et découvrir un des plus beaux paysages de Corse : la réserve de Scandola.

Etape 5 : Girolata - Curzu

Tout le monde est unanime : cette étape est l’une des plus éreintantes du Mare i Monte. Mais le privilège de se baigner avec les vaches sur la plage déserte de Cala di Tuara vaut tous les dénivelés du monde.   

Etape 6 : Curzu - Serriera

La mer est loin à présent et, dans la région des Deux Sevi, la vie de village bat son plein. C’est encore au bar, sur la place principale, que l’on apprend le mieux la Corse

Etape 7 : Serriera - Ota

Dans la forêt de Sabinetu, la chasse est ouverte. D’un pic rocailleux à l’autre, les hommes hèlent les chiens et les fougères font place aux pins. 

Etape 8 : Ota - Marignana

Dans les gorges de la Spelunca, l’orage gronde. Les pavés glissants des routes solitaires rappellent le passé des bergers corses et de leurs longues transhumance sur cette terre, encore génoise. 

Etape 9 : Marignana - E Case

Entre les châtaigniers géants de la forêt d’Aitone, la fatigue commence à se faire sentir. Ici, il n’y a rien que les arbres et un petit refuge solitaire où personne ne va jamais. 

Etape 10 : E Case - Carghèse

Plus que 15 km de marche pour profiter du calme ambiant d’un Liamone, vaste terrain vide, avant les premières habitations et au loin, le golfe de Carghèse

Le budget sur le Mare i Monte

Le coût de la vie en Corse, et particulièrement dans les petits villages, étant assez cher mieux vaut prévoir un budget conséquent pour le Mare i Monte

En serrant un peu mes dépenses (j’ai préféré faire des courses dans les supermarchés qu’être en demi-pension sur la plupart des étapes et j’ai dormi en tente lorsque cela était possible), j’ai dépensé 400 euros sur les 10 jours de randonnée.  

Pour vous donner une idée du budget à prévoir, un bivouac en tente coûte environ 10 euros par jour, une nuitée en gîte environ 22€50, et une demi-pension 20€ environ avec dîner et petit-déjeuner. 

J’ai détaillé pour chaque étape le prix des prestations des gîtes pour vous aider à définir votre budget. 

 

Le matériel à emporter sur le Mare i Monte

Voici une petite liste non exhaustive de ce qu’il est important d’emporter sur le Mare i Monte nord. Cela dépend évidemment de la période que vous choisirez pour randonner et du degré d’autonomie que vous souhaitez. 

Dans tous les cas, sachez qu’il vous faudra prévoir de l’argent liquide car les villages n’ont pas tous de distributeurs automatiques de billets. J’ai précisé pour chaque étape si une épicerie ou un supermarché était disponible pour vous aider à prévoir vos pique-nique du midi et de quoi grignoter. 

  • 1 pantalon et, selon la saison, un short de randonnée, 
  • 3 tee-shirts, 
  • 5 paires de chaussettes
  • 1 maillot de bain
  • 1 polaire car les nuits sont fraîches en altitude, 
  • éventuellement 1 coupe vent et une écharpe, 
  • un K-way,
  • des chaussures de marche montantes pour tenir vos chevilles, 
  • 1 lampe frontale
  • 1 gourde ou sacoche pouvant contenir 2l d’eau environ pour la journée
  • de l’écran total
  • de l’anti-moustique si vous craignez les piqûres, 
  • des tablettes anti-puces de lit si vous choisissez de dormir en gîte (et oui, vous en trouverez  malheureusement dans tous les dortoirs de montagne ici),
  • une serviette de bain et un paréo pour la plage et la rivière,
  • des tongs pour soulager vos pieds après la randonnée,
  • éventuellement une batterie de recharge pour votre téléphone portable,
  • 1 sac à dos 50 +10 L.
  • 1 tente ultralight de Tarptent par exemple, 
  • 1 sac de couchage adapté, 
  • 1 matelas de camping ultralight, 
  • 1 chéquier si vous manquez de liquide (il n’y a pas de distributeur dans la plupart des villages), 
  • éventuellement des bâtons de marche. 

Rejoindre le sentier à Calenzana

Le sentier débute à Calenzana, à environ 13 km du centre de Calvi

Pour rejoindre Calvi de Bastia, vous aurez le choix entre le bus et le train (environ 16€ dans les deux cas) qui me paraît un peu plus confortable et pittoresque. 

A Carghèse, une ligne de bus permet de rejoindre Ajaccio ou Porto. Attention toutefois, il n’y a qu’un départ par jour en saison pour chaque direction. Les départs se font sur la place principale de Carghèse, à côté du supermarché. Les hôtels et restaurants pourront facilement vous renseigner sur les horaires. 

Pour retourner à Bastia, il vous faudra prendre le bus jusqu’à la Gare d’Ajaccio puis prendre le train, une petite micheline qui traverse la montagne et offre de très beaux panoramas. 

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter

Vous aimerez aussi...