Nous sommes de plus en plus nombreux à bouder les activités touristiques susceptibles de causer, à plus ou moins long terme, des dégâts sociaux et environnementaux. Les professionnels du tourisme l’ont bien compris et, depuis une dizaine d’années, fleurissent un peu partout des initiatives locales répondant à la demande croissante d’un tourisme plus modéré. Bien loin d’être un mouvement franco-français, cette tendance

touche également le Yucatan. La petite péninsule qui, un temps a tiré sa renommée de la Riviera Maya et de Cancun mise désormais sur le tourisme équitable et solidaire. Si vous êtes sensibles à cette cause, je suis sûre que ces cinq projets que j’ai pu tester lors de mon dernier voyage au Mexique vous séduiront.

Les ruines de Muyil, les temples loin de la foule

Muyil est un exemple de préservation. Au coeur de l’immense réserve de Sian Ka’an, quelques temples se dressent au milieu d’une jungle dense. C’est ici que les mayas, originaires du Guatemala, sont arrivés au Mexique par la mer. Loin, bien loin de la sur fréquentation des grands sites de Tulum et Chichen Itza, je me rends compte ici de la grandeur de cette civilisation qui vivait en harmonie avec son environnement. 

Les mayas maîtrisaient parfaitement l’astronomie et les sciences telluriques et s’appuyaient sur ces connaissances pour choisir l’emplacement des temples, jouer avec les ombres des solstices, les échos et les phénomènes naturels. Ici, par exemple, les axes de la pyramide correspondent exactement aux quatre points cardinaux qui, pour les mayas, répondent à l’énergie de la terre. Etrangement, au fil des siècles, quatre arbres seulement ont envahi les ruines, justement sur les quatre extrémités de la pyramide. 

Ruines de Muyil Quintana Roo Yucatan

Au-delà des temples, Nubia, guide du Community Tours Sian Ka’an, profite des chemins pour me faire découvrir la flore locale qu’elle essaye de préserver de la déforestation avec l’association Amigos de Sian Ka’an. Ici, un arbre centenaire, là un ceiba au tronc lardé d’épines et plus loin une cenote qui se découvre à peine où nichent des centaines de chauves-souris. 

 

arbre-reserve-sian-kaan-mexique
flore-muyil-quintana-roo
arbre ceiba yucatan

Pour aider davantage les communautés mayas de Muyil et Chumpon, dont sont issus tous les guides de Community Tours Sian Ka’an, je m’arrête déjeuner dans leur restaurant, l’occasion pour moi de déguster un excellent poulet pibil, une des spécialités du Mexique.

Sian Ka'an où la préservation de la biosphère du Yucatan

Sian Ka’an, littéralement “l’endroit où le ciel commence”, est la plus grande réserve naturelle du Yucatan. Elle abrite, sur plus de 650 000 hectares, neuf écosystèmes interdépendants. Si j’ai déjà pu en explorer la jungle sur le site archéologique de Muyil, c’est désormais vers la mangrove et les lagunes que je me tourne grâce à une activité assez originale. 

Equipée d’un gilet de sauvetage, j’embarque pour quelques minutes de bateau sur une eau aux reflets incroyables pour rejoindre la mangrove. Là, il suffit de se jeter à l’eau dans un des canaux naturels et de se laisser dériver au gré du courant pour découvrir les nurseries de poissons qui se nichent entre les racines des palétuviers et les oiseaux qui peuplent la mangrove. 

lagune-sian-kaan-quintana-roo
biosphere-sian-kaan-yucatan
Réserve de Sian Ka'an, Muyil, Mexique

Après ce bain de mer comtemplatif, vous pouvez prolonger l’expérience en rejoignant la lagune de Kaan Luum, où vous pourrez barboter loin de la foule.

mangrove sian kaan mexique
laguna kaan luum Yucatan

Yokdzonot, une cenote autogérée

Le Yucatan regorge de cenotes, ces trous d’eau naturels formés dans la roche au fil des siècles. Yokdzonot, tout prêt de Valladolild, est directement gérée par la communauté locale. Les bénéfices de l’accès à la cenote et du restaurant permettent à plusieurs familles de vivre. Une bonne action qui permet de se détendre et de profiter d’un site particulièrement bien aménagé pour les familles. Si vous y passez, goûtez à la sopa de lima, une soupe au poulet acidulée et croquante. 

kayak à la cenote yokdozonot
cenote yokdzonot
Sopa de limon yucatan

Muna, la transmission des croyances et de l'artisanat maya

A quelques kilomètres au sud de Mérida, la communauté de Muna a ouvert un mirador pour partager avec tous les curieux quelques éléments de la culture et de l’artisanat maya. Pedro, le gérant charismatique du mirador vous expliquera comment sculpter les calebasses et la signification des principaux symboles mayas. Il vous sensibilisera également à l’importance de préservers les abeilles, ces pollinisatrices sans qui la flore ne pourrait se développer. Pour les plus hardis, il organise aussi des journée autour de la découverte de la religion et des croyances mayas. 

mirador muna Yucatan mexique
mirador muna Yucatan acteur tourisme durable
calebasse muna yucatan
Gravure sur calebasse muna yucatan

Totonal, une agence de voyages mexicaine à suivre de près

Je vous parle peu souvent d’agences de voyages mais cette fois, j’ai vraiment eu un coup de coeur. Totonal Viaje est une toute petite agence créée il y a quelques années par Marisol, une mexicaine qui a longtemps vécu en France. Sa seule ambition ? Faire découvrir son pays et la culture mexicaine. Elle ne propose donc que des activités respectueuses de l’environnement, souvent au coeur de communautés et qui reflètent l’âme mexicaine. J’ai adoré sa démarche d’une sincérité absolue et sa disponibilité. Si vous allez au Mexique et que vous n’avez pas envie d’un voyage de surface, je vous conseille vraiment de lui envoyer un petit mail. 

agence de voyages totonal viajes
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Vous aimerez aussi...