Pour Noël, ma soeur a eu la bonne idée de m’offrir un cours photo à la Nikon School. Cela fait un moment que je bidouille mon appareil photo mais sans aucune base théorique. Ni une ni deux, je me suis inscrite à un cours débutant (il en existe pour les intermédiaires et les confirmés) : quoi de mieux que de travailler sur la profondeur de champ pour donner davantage de relief à mes photos de voyage. 

Une fois arrivée dans les locaux Nikon, Christophe, notre formateur pour ces trois heures de cours, nous offre un café le temps pour tout le monde de faire connaissance. Nous ne sommes que sept, ce qui va nous permettre je l’espère d’avoir des conseils personnalisés. 

La première partie de la session se passe en salle, chacun avec son appareil photo en main (pas besoin d’être unioniste pour participer et Christophe passe sur chaque appareil pour expliquer son fonctionnement propre. Un super bon point). Christophe prend le temps de bien nous expliquer les bases : ouverture du diaphragme, distance de mise au point et focale pour que le mode aperture n’ait plus de secret pour nous. C’est dense, très dense, mais Christophe fait passer le tout avec humour pour qu’on ne se sente pas trop sur les bancs de l’école. Et nous aurons de toute façon un document résumé en fin de séance pour ne rien oublier une fois chez nous. 

Il est maintenant temps de passer à la pratique. Question décor, nous sommes gâtés : nous sommes sur la Place des Vosges et il fait un temps magnifique. Je prends une dernière photo sans les conseils de Christophe, comme je l’aurais fait avant le cours pour pouvoir vous montrer la différence. Une photo où, comme vous pouvez le constater, tout paraît assez plat et rien ne se détache vraiment. 

 

Et c’est parti pour une heure trente d’exercices et, comme je l’espérais, de retours personnalisés sur les photos que nous prenons. Nous apprenons à prendre des portraits dans les règles de l’art (sujet net en premier plan et décor plus ou moins flou en arrière-plan). 

Après quelques essais infructueux (ISO trop élevés, vitesse d’obturation trop faible), j’obtiens enfin le flou que je souhaitais. Vous excuserez Christophe – comme tout bon photographe, il n’aime pas poser – mais avouez que le relief est là ! 

Maintenant que j’ai trouvé la technique, je ne m’en lasse pas et promis, juré, je ne reviendrai pas au mode automatique. Comme nous ne sommes pas très discrets sur la place, je n’ai pas osé photographier d’autres personnes que celles du groupe. Mais ce cours tombe à point nommé : je m’envole dans quelques jours pour le Costa Rica et je vous promets de beaux portraits 😉 

Après le cours sur la profondeur de champ, Nikon School, Paris

Les + des cours photos de la Nikon School

 

  • Si comme moi, vous n’avez aucune patience pour décortiquer les tutos en ligne et les bouquins de photos (mea culpa), le cours vous permettra de comprendre une technique très rapidement et avec les retours d’un pro,
  • L’ambiance est hyper sympa et cela vous permettra de rencontrer d’autres passionnés de photo dans votre ville,
  • Une fois la formation terminée, Nikon vous envoie le PDF du cours, de quoi garder une trace et pouvoir se souvenir de tous les conseils et réglages que vous avez appris.

Et pour ceux qui n’en n’ont pas les moyens, sachez que vous pouvez trouver sur le site de Nikon plein d’astuces et d’exemples de photos pour maîtriser les bases. Promis, un jour je prendrai le temps de tous les regarder…

 

Informations complémentaires  

Cours tout niveaux à partir de 100 euros les 3 heures.

Cours disponibles en ligne ou sur Paris, Lyon et Bordeaux.

Pour découvrir le catalogue de formation, rendez-vous sur le site de la Nikon School.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Vous aimerez aussi...