Vous voulez partir en vacances. Oui, mais voilà, votre cher(e) et tendre a du boulot par dessus la tête, vos potes sont fauchés et votre soeur est allergique aux piqures de moustique…Même si je suis une fan absolu des voyages en solitaire, parfois, on a juste pas envie. C’est tellement agréable de siroter un cocktail a deux au soleil et de pouvoir rigoler ensemble de la fois où qu’on vous comprend ! 

A votre mine déconfite, on voit bien que ces vacances sont une nécessité. Vous n’êtes pas fans de voyages organisés en autocar, des gentils organisateurs, colliers à boules et sourire Bright, ou vous n’avez pas encore l’âge de draguer en Love Boat ? Cet article est fait pour vous. Voici nos 5 astuces pour ne pas voyager seul(e)

Trouver un compagnon de voyage avant de partir

S’il n’est pas envisageable pour vous de voyager seul(e) et que vous n’imaginez pas réserver votre billet d’avion seul(e) en laissant faire le hasard une fois sur place, on vous conseille le compagnon de voyage à plein temps

Il existe maintenant de nombreux sites spécialisés et forums pour rencontrer des voyageurs et créer des groupes de voyage. Vous aurez la possibilité d’y déposer votre propre annonce ou de rejoindre quelqu’un qui a déjà élaboré son trajet. 

Mes sites préférés : 

Compagnons de voyage

Co-travelling,

– et mon préféré VoyageForum,  une antiquité dans le domaine des sites internet mais qui a l’avantage de compter 1,3 millions de membres et d’être une des plus grandes sources d’information sur le voyage en France. 

 

Vous avez ENFIN trouvé la perle rare : il part aux mêmes dates que vous, a votre âge et a choisi de passer ses vacances en Thaïlande. C’est un bon début mais…

 

 

La socialisation spontanée (ou presque) pour les nuls

On a souvent tendance à sous-estimer les possibilités que nous offrent notre propre réseau, virtuel ou réel. Demandez à vos contacts s’ils ne connaissent pas quelqu’un fan de tortues pour vous accompagner au Galapagos. Ou si la cousine de votre meilleure amie, qui habite Sydney, ne peut pas boire un verre avec vous à votre arrivée sur place. On ne sait jamais, Facebook pourrait finalement vous servir à quelque chose

Faites juste en sorte de demander un service qui correspond à votre degré de relation pour ne pas passer pour un profiteur. Quand je suis allée à la Réunion, j’ai rencontré Franck, ami d’amis Facebook : vu notre relation, je ne lui ai pas demandé le gîte et le couvert pour les 15 jours mais s’il avait une soirée de libre pour boire un verre, ce qui m’a permis de rencontrer sa soeur et de faire une randonnée au Trois Salazes avec elle la semaine suivante. Ses amis m’ont aussi indiqué les sites immanquables de la Réunion et de revoir mon itinéraire. 

 

Vérifiez votre "compatibilité baroudeurs" avant de partir

Rien de pire que d’être au paradis avec le/la pire idiot(e) de la planète. Avant de vous engager, vérifiez bien que vous avez quelques atomes crochus et surtout que vous envisagez votre voyage de la même manière. Si au quotidien, ces quelques points peuvent semblez superflus, ils se révéleront souvent déterminants pour passer un bon séjour avec votre nouveau compagnon de voyage : 

  • un budget plus ou moins similaire
  • la même priorité en terme de voyage (farniente, fête, culture, etc), 
  • le même caractère (solitaire ou codépendant, extraverti ou introverti, etc), 
  • la même attente au niveau confort. De même, il peut-être important de savoir si vous allez dormir dans deux chambres séparées ou dans la même chambre (le cas échéant, es-ce que le mec hyper cool, qui lit Balzac et a son brevet de parapente, ronfle comme un loir ?)
  • la même attente de compagnie. N’hésitez pas à demander ce qui se passera en cas de mésentente sur place. Il se peut que vous ayez envie de rejoindre un autre groupe ou de changer de trajectoire. Il se peut aussi que vous n’envisagiez pas, quoiqu’il arrive de vous séparer de votre acolyte. afin d’éviter tout malentendu, abordez le sujet si cela vous effraie. 

Même si un des voyageurs est à l’origine du projet, essayez d’élaborer votre itinéraire à deux. Si votre nouveau compagnon de voyage a pris en compte vos envies, écoute vos propositions et accepte de faire un petit détour de 100 km pour visiter le musée qui vous tient à coeur, c’est plutôt bon signe. Des concessions et un caractère facile sont toujours les meilleurs garants d’un voyage réussi. 

Si vous habitez dans la même ville, essayez de vous rencontrer quelques fois avant de partir. Cela vous rassurera et vous aurez déjà quelques sujets de discussion en commun. 

Enfin, n’ayez pas peur de dire non et de vous séparer pour une après-midi si vos envies différent pour éviter les regrets en fin de voyage. 

Si vous n’avez pas trouvé de compagnon de voyage avant votre départ, n’hésitez pas à partir. Il y a une foultitude de petites astuces pour trouver des co-voyageurs sur place et croyez-moi, même lorsque l’on commence son voyage seul(e), on ne le reste pas longtemps. 

 

Partez pour un voyage à thème

Si vous n’avez vraiment aucune envie de vous retrouvez seul(e) et que vous n’avez pas trouvé de co-voyageurs, pourquoi pas choisir votre voyage en fonction de cette contrainte ? 

Pensez-y…Il existe des groupe de randonnées ou de plongée, des petites croisières à taille humaine qui vous assurent un groupe soudé tout au long de votre voyage

Voici quelques idées de voyage à thème qui peuvent répondre à vos attentes (mais il en existe beaucoup d’autres) : 

  • pour les amoureux de la mer, une croisière sur un bateau à taille humaine comme vers les Komodo
  • pour les spirituels, une semaine d’initiation à la méditation ou au yoga
  • pour les nerds, la reconstitution de Star Trek SG1
  • pour les intellos, une semaine d’écriture intensive comme celle de Voyage Ecriture,
  • pour les écolos, une semaine autosuffisante dans le Larzac, 
  • pour les électros, un festival dément sans règles ni contraintes, etc. 

Pourquoi pas rejoindre une communauté pour quelques jours pour découvrir un autre mode de vie ? De plus en plus de communautés jouent le jeu alors si vous n’êtes pas tenté par l’immersion en Kibboutz, il existe sûrement d’autres communautés qui pourraient vous intéresser. 

 

Les filles de la croisière (l'équipe des
Claudia et les enfants de Kampong Chhnang.
Immersion en tribu en Thaïlande

Rejoignez les réseaux locaux, avant de partir ou une fois sur place

Dans toutes les villes du monde, vous trouverez des réseaux locaux pour créer des amitiés et enrichir votre voyage de rencontres, pour une soirée ou une partie du voyage. Amicale corse ou bretonne, association de passionnés de plongée mais aussi des réseaux plus ouverts et spontanés comme : 

  • Couchsurfing. On ne le sait pas assez mais Couchsurfing ne vous propose pas que de dormir chez l’habitant. Vous pouvez aussi y trouver des repas entre particuliers, des soirées karaokés, des pique-niques au bord de la mer, des expositions, etc. Un bon moyen de rencontrer des gens en vacances et des expatriés. 
  • Meetup. Vous pouvez aussi vous inscrire sur le groupe Meetup du pays ou de la ville que vous allez visiter pourê têre au courant de tous les événements qui s’y déroulent. Comme sur Couchsurfing, vous pourrez vous joindre à un groupe de particuliers pour aller au cinéma ou faire une marche. 

 

Mariage d'Eva au Rainbow Serpent Festival

De l'art de trouver des co-voyageurs en Guest-houses

Il y fait souvent très chaud, Internet fonctionne au ralenti, nos habits finissent toujours trempés quand on prend une douche et on dort à 12 dans une chambre de 8,33 m2. Mais pourquoi diable tous ces jeunes se ruent-ils en auberge de jeunesse ? Pour le prix, bien sûr, mais ce n’est pas la seule raison qui nous y pousse. 

Dans une bonne guest-house, il y a souvent une cuisine où l’on se rencontre en faisant bouillir l’eau des pâtes et une salle commune où on échange nos meilleures adresses autour d’un billard. Si vous êtes un peu ouvert d’esprit et que vous n’avez pas prévu votre voyage à l’heure près, impossible de repartir seul(e) sur la route. 

Laissez-vous toujours quelques jours off dans votre itinéraire pour pouvoir voguer au gré des rencontres et de vos envies. 

 

Voyagez avec en Rosalie (Rosalie oh !)

Pour les dubitatifs et pour tous ceux qui n’ont pas trouvé leur bonheur autour de ces 5 astuces, j’organise bientôt un tour tu monde en Rosalie, seul et unique moyen pour n’être jamais, jamais, seul pendant tout ton séjour. Nous partirons de la rue de la Pais à Paris et nous rallierons Pyongyang par la “route de la plage”. 

Inscrivez-vous sur la liste d’attente en laissant un commentaire sur cet article !! (copyright, idée originale déposée à Budapest en mars 2014). 

 

Notre Rosalie homologuée
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Vous aimerez aussi...