Carte postale de Corse

Entre mer et montagne

D’aussi loin que je me souvienne, la Corse, ce gros caillou, est un entrelacs de maisons de famille, de routes sinueuses empruntées par une vieille Citroën délavée dont les cousins – plus âgés que moi – doivent s’extraire dans les montées pour en aider l’embrayage fatigué que ma grand-mère ne quitte jamais du pied. 

D’été en été, les rituels – quasi religieux – se sont installés. Juillet est réservé au Golo, la rivière entonnoir, à Cap Sud et à la Restonica, là où les températures de l’eau permettent encore quelques rafraîchissements en fin de journée. 

Août, quant à lui, nous poussait vers le Cap Corse, Calvi et Saint-Florent et souvent les grandes tablées de famille à Ghisonaccia célébraient les premiers orages. 

Depuis, dès que je le peux, j’explore la Corse seule par le maquis, comme sur le Mare i Monte, un superbe sentier qui relie Calenzana à Carghèse en 10 jours. 

Y ALLER

A NE PAS RATER

  • Le village de Saint-Florent et la plage de Saleccia
  • La vallée de la Restonica
  • Le village de Lama
  • La réserve de Scandola
  • Porto et Piana
  • Carghèse la grecque

La Corse en 10 photos

Après le Cambodge, le Kenya, le Paraguay et le Maroc, voici enfin ma série La Corse en 10 photos. Désert, plages, vasques naturelles et montagne aux neiges éternelles, la Corse

Lire la suite

Calenzana ou le château oublié d’un Bonaparte

A Calenzana, sur les hauteurs de la Baie de Crovani, des ruines sont oubliées. Elles constituent pourtant un pan important de l’Histoire de Corse et, par son propriétaire, de l’Histoire de France. Ce château, bâtit sur les ruines de “Torra Mozza”, une des nombreuses tour génoise de Corse, était en

Lire la suite